Le retour des expositions

À quand la réouverture des expositions commerciales ?

Plusieurs personnes nous pose des questions dans les dernières semaines.
Celle qui revient le plus souvent : « Mais est-ce qu’il y aura encore des expositions commerciales ? ».

Après les attentats du 11 septembre 2001, certains disaient qu’on ne reprendrait plus jamais l’avion.
Mais suite à une série de mesures d’améliorations de la sécurité, c’était reparti et l’aviation ne s’est jamais si bien portée que durant les dernières années.

Si ça repart est-ce qu’on y participe?

Les salons commerciaux sont très importants pour un grand nombre de commerces et industries. C’est à ces salons qu’on positionne l’image de notre entreprise, qu’on fait un grand nombre de contacts et même, pour certains, qu’on fait nos meilleures ventes de l’année.

Avec la période actuelle, il y a une bonne quantité d’entreprises qui ont hâte d’y faire à nouveau de bonnes affaires !
L’absence ou une présence restreinte de votre compétition à ces premiers salons peut être pour vous une chance unique de vous positionner comme un leader dans votre marché

Qu’est-ce qui y sera différent ?

Bien sûr comme l’aviation qui a dû s’adapter à une nouvelle réalité après 2001 et comme la majorité des commerces cette année ont dû modifier leurs opérations,  le monde des expositions doit aussi faire son travail d’adaptation.

En réponse à la pandémie de la COVID-19, un groupe de travail sur la reprise des expositions a été créé par l’ACGE(L’Association Canadienne de Gestion d’Expositions) et l’APEQ(Association des Professionnels en Exposition du Québec) , afin d’établir un ensemble de recommandations pour la réouverture responsable, sécuritaire et efficace des expositions au Canada.
Dans un guide proposé, on y retrouve des mesures claires à mettre en place pour ouvrir en toute sécurité et limiter les risques pour la santé.

Vous pouvez consulter ce guide sur notre blogue:  Voir le guide


Dans la même ordre d’idée, certaines entreprises à travers le monde ont inventé et produit des tunnels de désinfection. Ceux-ci, jumelés à des dispositifs de prise de température corporelle,  pourrait être installés à l’entrée des salons afin de vaporiser en entier de désinfectant les visiteurs avant qu’ils entrent dans le salon.
Est-ce que ces dispositifs coûteux seront utilisés en grand nombre ? Éloigneront-ils les visiteurs ou ils les rassureront ?

 

 

Voici ci-bas une simulation de ce à quoi pourrait ressembler votre prochain stand d’exposition équipé d’écrans de protection, de distributeurs de gel anti-bactériens et vos masques corporatifs personnalisés.

Nous sommes là pour vous conseiller et répondre à vos questions. N’hésitez-pas à nous contacter

Les visiteurs reviendront-ils dans les salons ?

Mais si les exposants sont présents et que toutes les mesures sont en place, est-ce que les participants sont assez confiants pour vouloir venir à ces grands rassemblements ?

Enigma Research a interrogé 2 000 participants à des événements en direct pour évaluer leur volonté de revenir à de grands rassemblements ? – et dans quelles circonstances ?

Voyez ces résultats surprenants sur notre article de blog résumant cette étude

Quelles sont les autres conditions nécessaires ?

1- Le déconfinement des grands événements

Le mercredi 25 juin passé, le Québec a fait un bond de géant vers un déconfinement presque total.

En fait la santé publique du Québec et le Dr. Arruda annonçaient plusieurs réouvertures de secteurs d’activités sensibles comme les bars et les parcs d’attractions. Mais pas encore les grands événements. (On y est presque)

C’est là toute l’importance des organismes cités plus haut pour faire valoir au gouvernement que les expositions et conventions sont un moteur important de notre économie et que s’ils sont bien organisés, ces rassemblements peuvent être sécuritaires. D’ailleurs, le 1er juillet 2020, l’Association des Professionnels de Congrès du Québec (APCQ) était fière d’annoncer que le Plan de sécurité sanitaire COVID-19 pour le secteur du tourisme d’affaire avait reçu l’approbation de la Direction nationale de santé publique du Québec. Un grand pas de plus pour l’industrie

2- Un vaccin ? Un médicament ?

Bien que l’étude proposée précédemment suggère que s’il n’y a pas encore de vaccin,  53% des visiteurs seront quand même prêts à retourner à un salon commercial, c’est certain qu’avec une médication efficace, les halls d’exposition seront plus remplis.

Sur ce sujet, le 30 juin dernier, l’Institut de Cardiologie de Montréal annonçait que l’étude clinique COLCORONA,  avait déjà atteint une étape importante, elle avait passé le « test de la futilité ». Cette étude menée par l’ICM, actuellement déployée au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud et en Afrique, cherche à déterminer l’effet de la colchicine, sur la tempête inflammatoire liée à la COVID-19 pour prévenir les hospitalisations et ultimement les décès. Ce médicament déjà existant est connu pour traiter la goutte et serait donc disponible rapidement dès l’approbation. Le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM est confiant de pouvoir obtenir une approbation complète de ce médicament d’ici la fin du mois de juillet prochain.

Donc pas de vaccin rapidement, mais probablement un médicament rapidement accessible et qui rendrait cette maladie moins mortelle et même plus tolérable. Cela pourrait définitivement augmenter les taux de participation.

3- Pouvoir voyager

Il faut bien sûr aussi avoir la facilité, tout au moins la possibilité, de voyager entre les provinces et pays.

Sur ce sujet aussi, il y a bon espoir. Alors que Transat annonçait récemment la reprise de ses vols pour le 23 juillet prochain, que Air Canada présente les multiples mesures mises en place dans les avions, tous les aéroports ont aussi mis en place des mesures sanitaires appropriées à la réouverture.

Le 30 juin dernier l’Union Européenne annoncait l’ouverture de ses frontières aux Canadiens

Cependant, pour que ces déplacements de tourisme d’affaire régulier soit agréables, il faudra que la réouverture des frontières se fasse sans quarantaine obligatoire après le voyage. Il faudra donc attendre que la situation de pandémie aux USA s’améliore un peu avant d’espérer aller à des événements de l’autre coté de la frontière.

 

En résumé

Alors ce n’est donc pas encore pour cette semaine, mais nous croyons à un retour bientôt

Avec notre boutique de produits sanitaires et de distanciation, nous nous sommes rendu compte que plusieurs commerçants s’y prennent à la dernière minute et attendent l’annonce de la réouverture de leur secteur d’activité avant de se procurer du matériel. « J’ouvre lundi et j’ai pas ce qu’il faut, j’ai besoin de ça tout de suite… »

La participation à un salon commercial nécessite une bonne préparation
Et vous, serez-vous prêts un peu d’avance ?

Nous somme disponible pour discuter de vos projets de kiosque d’exposition et d’adaptation de ceux-ci.

Nous sommes même en mesure de vous offrir certaines aubaines pour aider les entreprises dans cette relance.
Profitez en ! Votre représentant Xpression Num.Eric est disponible

Bon préparatif et au plaisir

Appelez sans-frais

1-877 906-0661
Xpression Num.Eric